lundi 25 mars 2013

Petits boucliers humains

Vu hier soir au JT de France 2 une connasse manifestante, enceinte, avec ses jeunes enfants, qui se plaignait d'avoir reçu des gaz par les CRS alors qu'elle tentait d'atteindre les Champs-Elysées, avec de son propre aveu la ferme intention de marcher sur le palais présidentiel. Justifiant ainsi rétroactivement la décision du préfet d'interdire d'accès l'avenue par crainte des débordements à proximité d'institutions sensibles.

Et sur cette séquence vidéo on entend un champion du monde proposer de "mettre les enfants devant" (à 3m50s). Comme si les CRS, dont c'est le boulot d'empêcher quiconque de franchir leurs barrages, allaient se laisser impressionner. A gauche on sait depuis longtemps que les gaz et les matraques ne font aucune discrimination, à droite ils feignent de le découvrir aujourd'hui alors qu'ils l'applaudissaient lors des précédentes manifestations, contre la "réforme" des retraites par exemple.




A tous ceux-ci qui se servent de leurs enfants comme boucliers humains, je n'ai rien d'autre à exprimer que mon plus profond mépris. Admettons qu'on vienne manifester avec ses enfants, mais quand on est un minimum responsable on évite de les emmener aux endroits où ça pourrait dégénérer, a fortiori quand on a soi-même l'intention de se livrer à de la provocation.

On aurait presque l'espoir que cet épisode leur apprenne l'empathie, cette valeur chrétienne, si l'on n'avait la certitude d'avoir ici affaire à de sinistres abrutis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire