jeudi 4 décembre 2014

Les larmes de Jacques Barrot

Je pense que l'essentiel a été dit sur Jacques Barrot depuis son décès brutal et soudain hier. S'il me fallait retenir une image de lui, ce serait celle de ses larmes au soir du 21 avril 2002, découvrant la composition du second tour de l'élection présidentielle.



Pendant ce temps, peut-être à quelques mètres de là dans un bureau voisin, certains faisaient la fête et sabraient le champagne à la perspective d'une victoire facile.

C'est parfois à ces petits détails insignifiants qu'on mesure la grandeur d'un homme et la bassesse de certains.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire